Une nouvelle forme de vie découverte sur le Titanic

Sur la nouvelle vie

Le naufrage du Titanic fut un événement qui a retenu l'attention internationale. L'histoire de ce superbe paquebot continue de capter notre imagination collective par les romans, les pièces de théâtre, les films qui furent créés au fil du temps.

La traversée inaugurale et le naufrage ne sont que les premiers chapitres de l'histoire du Titanic. Les autres chapitres de son histoire sont moins connus et de nouveaux chapitres continuent à être écrits au sujet du Titanic qui repose sur le fond océanique. Ce site Web vous guidera du déjà connu à propos du Titanic ; jusqu'à aujourd'hui et la découverte sur l'épave d'une nouvelle espèce bactérienne.

Depuis cent ans des bactéries s'accrochent au métal du Titanic et le mangent produisant de la rouille comme sur des terrils. Ces millions de bactéries détériorent le navire à grande vitesse et bientôt il ne restera que le moteur et les grosses structures du navire. Les chercheurs estiment qu'en moins de trente ans il ne restera qu'une couche de rouille sur le plancher océanique .Cette bactérie mangeuse s'accroche et dévore le métal du navire situé à une profondeur de quatre kilomètres. La bactérie appelée Halomonas titanicae. Ce qu'il y a d'unique avec cette bactérie est qu'elle s'accroche à la surface métallique du Titanic ; permettant ainsi, à 27 souches différentes de bactéries de croître, dont la famille des bactéries Halomonas titanicae qui apprécient tout particulièrement les milieux riches en sel.

On ne sait pas si la bactérie était présente sur le bateau avant son naufrage ou si elle s'y est installée après pour réduire en poussière ce qui reste du géant des mers.

Même s'il y a encore très peu que nous savons à propos de la bactérie Halomonas titanicae et la vie à l'intérieur de ces formations en forme de stalactites nommées rusticles il y a des implications au niveau mondial en ce qui concerne les structures métalliques submergées. Le processus de dévoiler les secrets de cette bactérie n'est qu'un début. Cette bactérie pose son empreinte sur toutes les structures métalliques submergées que ce soit les plates-formes pétrolières en mer ou les pompes à eau à l'intérieur des terres. Potentiellement dangereuse pour les structures métalliques sous-marines des oléoducs ou des gazoducs, cette nouvelle bactérie pourrait aussi offrir de nouvelles possibilités à l'industrie concernant le recyclage de l'acier en eaux profondes.

Venez rafraîchir vos connaissances sur l'histoire du Titanic et apprendre à propos de découvertes incroyables et les chercheurs. Vous pourrez par la suite partager vos nouvelles connaissances avec vos amis !

 Vivent présentations disponibles

Désolé disponible en anglais seulement!

Dr Mann et l'oral historien Rosalee Peppard sont disponibles en équipe pour fournir une présentation scientifique solide et musicale du RMS Titanic. Ils sont également disponibles en tant que présentateurs individuels. Cliquez sur l'icône brochure pour details. Cliquez ici pour une version imprimable.


Pour le texte des images voir le Nouvelle Vie page.